Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 11:54

 

Si la posture du Calligraphe est apaisante, la prise du pinceau est mobilisatrice.

Dés que la main saisit l'instrument, qu'elle le met en position verticale et que le bras prend sa position levée, une attente se déploie dans le corps propre.

L'énergie qui était diffuse se rassemble et s'oriente.

Tous les instrumentistes connaissent sans doute cet instant de suspens où le mouvement peut naître, mais où rien ne bouge encore.

Le corps s'accorde tout entier en vue du geste et se fait en même temps mémoire, car cette mobilisation réveille en lui le souvenir des gestes exécutés dans le passé.

Ces souvenirs sont réactivés dans l'exacte mesure où l’activité diffuse devient activité orientée et ou le corps propre devient corps actif.....

En saisissant son pinceau, le calligraphe se saisit, il se prend en main.

 

Extrait du livre "Essai sur l'art chinois de l'écriture et ses fondements" p. 224                                       de J.-Francois Billeter

LA CALLIGRAPHIE CHINOISE, ORIGINE ET HISTOIRE
LA CALLIGRAPHIE CHINOISE, ORIGINE ET HISTOIRE
Published by Philippe - dans Calligraphie
commenter cet article

Présentation

  • : Ce blog s'adresse à toutes celles et tous ceux qui aiment ou souhaitent découvrir les arts énergétiques comme le "Taichi" et le "Qigong" d'une autre façon
  • Contact

Pensées et maximes Taoïstes

Que l'homme se garde d'user ce que la nature lui à donné par un usage immodéré excessif

Tchouang Tseu, 2e grand penseur Taoïste, IV siècle av J.-C.