Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 15:06

Taijishan ou l'esprit de soie

L'ORIGINE DE L'ÉVENTAIL "SHAN" images.jpg

 

En Chine il existe une légende qui explique à sa manière l'origine de l'éventail. La belle Kan-Sin, fille d'un mandarin, assistait une nuit à la festivité des torches. Toutes les femmes qui étaient là , couvraient leurs faces avec un petit masque. La jeune Kan-Sin, qui était d'une

beauté incomparable, ne pouvait pas résister à la chaleur suffocante et avait enlevé son masque.

Mais, en même temps, en croyant qu'il n'était pas prudent d'exposer son beau visage aux regards indiscrets, elle avait agité avec vitesse le masque pour faire vent, mais en le maintenant très près de sa face.

Ce mouvement rapide du masque constituait une sorte de voile qui ne permettait pas

aux hommes de contempler les belles factions de la jeune Kan-Sin. Les autres femmes qui

assistaient à la fête trouvaient magnifique l'idée de la fille du mandarin et suivirent son exemple.

 

images3.jpg

L'éventail (Shan) est un accessoire de confort, de mode, mais aussi une redoutable arme de combat. 

Pratiqué indifféremment dans l'interne (Neijia Shan) et dans l'externe (Waijia Shan).

A l'origine l'éventail était fait de plumes puis à partir du IIe siècle on trouve trace des premiers éventails en bambou .

Au Japon, les éventails de guerres (Tessen) en métal sont apparus aux mains des Samouraï vers le Xe siècle pour défendre le Shogun.

Ce sont les Portugais qui à partir du 16e siècle importèrent en Europe cet instrument jusqu'alors inconnu. 

Published by tiantanglong.over-blog.com - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ce blog s'adresse à toutes celles et tous ceux qui aiment ou souhaitent découvrir les arts énergétiques comme le "Taichi" et le "Qigong" d'une autre façon
  • Contact

Pensées et maximes Taoïstes

"DÉCLINANT LES HONNEURS DANS L'INACTION, ON A L'ÂME EN PAIX. DANS LE SILENCE PUR, LE DIVIN ME PARLE ET APPARAÎT. ". Shangqing Huangting Neijing Jing, texte sacré du taoïsme religieux (VIII e siècle