Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 12:39

Pour beaucoup la pratique du taichi est martiale.

Pour beaucoup la pratique du taichi n'est que "zénitude"

Pour beaucoup la pratique du taichi n'est que gymnastique.

Pour beaucoup la pratique du taichi est philosophique.

En réalité la pratique du taichi est bien plus que ça.

Elle est, et doit être le reflet des règles et des mouvements

de la nature.                            

                                       

 

 

Se confondre avec elle et en elle c'est admettre que nous

en faisons partie.

Alors seulement le mot "pratique" n'a plus de sens

_____________________________________________

Pour le qigong c'est un peu pareil, mais en plus nous y

découvrons que l'on peut dialoguer avec soi même.

Dialoguer c'est échanger par la parole, par la pensée,

le geste, le toucher, le regard, l'odorat et l'ouie aussi.               

                                              

Échanger pour comprendre notre environnement

et comprendre notre environnement pour nous y intégrer

et nous nourrir de cette énergie.

_____________________________________________

L'énergie doit se comprendre simplement

Chacun a son point de vue la dessus et nous sommes libre

de penser ce que l'on veut.

Donc imaginez, matérialisez l'énergie comme vous le souhaitez

l'important étant de rester simple et connecter avec la nature,

toute la nature.

 

 

                                                            

 

Pour s'adonner pleinement au qigong ou au Taichichuan (ou

communément taichi), il faut integrer cette notion d'énergie et

cette énergie elle même dans tout notre corps et surtout dans

le "Dan Tian" qui veut dire bas-ventre mais dans le langage

arts internes et médecine chinoise signifie "mer du Qi".

Pour laisser ce "Qi" en nous, il nous faut des clés internes dont

le trousseau s'appelle le "Nei Gong" ou Nei veut dire intérieur

et Gong étude approfondie.

Voici les clés

Respiration, visualisation, méditation, travail postural, et pouvoir

de l'intention.

Quant à la serrure me direz-vous !

Non vous ne me le direz pas car vous savez parfaitement ou elle est !

______________________________________________________

Pour terminer cet article j'ai choisi de vous parler posture de l'axe

vertébral et voies énergétiques.

Un des concepts clés des arts internes est de prendre conscience de

deux pôles énergétiques, le pôle ciel (Tian) et le pôle terre (Di).

L’homme (Ren) se trouve à l’intersection de ces deux pôles

énergétiques

et doit les articuler.

Ces énergies entrent dans le corps par l’intermédiaire de points

bien précis situés sur les deux principaux méridiens d’acupuncture:

le vaisseau conception (Ren Mai) et le vaisseau gouverneur (Du Mai).

 

 

 

Plus précisément l’énergie venue du ciel va pénétrer dans le corps

par « Bai Hui », la porte entre l’homme et le ciel ou « les cents

réunions » situé sur le vaisseau gouverneur (VG 20).

 

 

 

Le point d’entrée de l’énergie provenant de la terre se trouve sur le

premier point du Vaisseau Conception, « Hui Yin », (à mi distance entre

le scrotum et l’anus).

 

 

                                   

Quant à la posture de l'axe vertébral, il s'agit de le créer physiquement

d'abord par le haut en essayant de s’étirer à partir du sommet du crâne

et par le bas en relâchant le bassin (action qui s’accompagne d’une

légère rétroversion non contrainte).

Dans la pratique du taichi et du qigong, cette posture vise à unifier "le

ciel et la terre" en visualisant cet axe, et de manière générale à

soulager la pression sur les cervicales et les lombaires notamment.

 

L’alignement, l’étirement, la rectitude ou encore la diminution des

courbures naturelles de la colonne vertébrale est un travail central dans

les arts internes.

 

Cet étirement découle de l’action d’une force légère et ascendante qui

la tire vers le haut et en même  temps une force légère et descendante 

qui la tire vers le bas.

De manière plus fine, il convient de tirer légèrement la tête vers

la haut (si vous n'y arrivez pas naturellement, rentrez

légèrement le menton) et de relâcher « Laisser tomber » le

bassin (comme si le coccyx  s'enracinait dans le sol).

 

Effacez la lordose dorsale, diminuez  la cambrure lombaire,

créez de l'espace entre les vertèbres comme si vous étiez en 

suspension.

 

 

Et voilà vous êtes fins prêts !

 

 

Ah oui, j'oubliais juste un truc, il va falloir bouger quand même !

Published by Philippe - dans Principes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Association TianTangLong
  • Association TianTangLong
  • : Ce blog s'adresse à toutes celles et tous ceux qui aiment ou souhaitent découvrir les arts énergétiques comme le "Taichi" et le "Qigong" d'une autre façon
  • Contact

Pensées et maximes Taoïstes

"DÉCLINANT LES HONNEURS DANS L'INACTION, ON A L'ÂME EN PAIX. DANS LE SILENCE PUR, LE DIVIN ME PARLE ET APPARAÎT. ". Shangqing Huangting Neijing Jing, texte sacré du taoïsme religieux (VIII e siècle

Liste D'articles